Histoire de la commune


Au Moyen Âge, Eygluy désignait un immense mandement qui s’étendait loin au nord jusqu’à Léoncel et Font d’Urle. La Révolution l’a réduit à une simple commune qui a fusionné avec celle d’Escoulin en 1971. L’ensemble couvre aujourd’hui 2 653 ha et compte 59 habitants. Le nombre de résidences secondaires, souvent propriétés de ressortissants européens, est important.

La commune d’Eygluy-Escoulin s’étend sur deux vallées. Au nord, celle de la Sépie est remarquable par sa distillerie de plantes aromatiques, son église isolée et le château en ruine du Cheylard. Une dizaine de chamois ont élu domicile sur les rochers des Berches. Près du hameau des Maillets, une plaque rappelle la présence; en été 1944, du PC départemental des maquisards FFI. Tout à fait au nord, le sommet de Bec Pointu ( 1342 m) offre un panorama unique sur les trois vallées d’omblèze, de Quint et d’Escoulin.


Au sud, la vallée de Fonteuse où le hameau du Col de Véraut, chef-lieu de la commune, est perché à 610 m d’altitude, se consacre à la culture de la lavande et à l’élevage des chèvres. Par le col de Fonteuse, on peut rejoindre Véronne et Sainte-Croix.