Prédation du Loup


La prédation du Loup est de plus en plus préoccupante particulièrement pour les éleveurs et aussi pour le maintien d’une bonne cohabitation, comme ce fut longtemps le cas, entre les promeneurs et les bergers, aujourd’hui contraints d’avoir des chiens de protection de leur troupeau.

 

C’est aussi un sujet important pour le maintien de l’activité agricole en zone rurale où le pastoralisme représente souvent une des dernières activités agricoles.

Cela concerne également les élus locaux dont le sentiment d’impuissance est grand face aux attaques répétées du loup sur le territoire de leur commune.

 

Conscient de ces difficultés j’ai rédigé et soutenu, avec Emilie BONNIVARD, alors Vice-présidente déléguée à l’Agriculture un vœu Pour une prise en compte des propositions des éleveurs dans le Plan Loup 2018-2023, lors de l’Assemblée plénière du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes du vendredi 29 septembre dernier.

Soutien aux propositions des éleveurs