Un projet artistique numérique à Beaufort


Présentation d’un projet culturel et artistique et numérique d’Arts.Soft

Gérald DRUBIGNY, Beaufortois depuis 6 ans, a convié dimanche 13 octobre à 18 heures les habitants de son village, les élus et la presse, au Temple de Beaufort s/ Gervanne, afin de leur présenter les activités de sa petite société, et de ses projets sur le village, les communes voisines, la vallée de la Gervanne, les vallées voisines, et aussi l’Écosite d’Eurre et Biovallée.

 

Le Maire Jérôme Colomb l’a accueilli avec chaleur. Il a rappelé que la commune était modeste, mais l’a remercié de penser à elle, notamment pour une installation d’oeuvre artistique qui a la forme d’une exposition «muséale» sur le thème  »Nuit du Monde, un siècle de guerres » de l’artiste Carlheinz RICHTER, pré-produit par Arts.Soft, projet d’un artiste et non d’un historien.

 

D’abord, Gérald DRUBIGNY a tenu à rassurer les élus et la population. Ce n’est pas un projet de plus qui va plomber les comptes de la communes et les impôts. S’il considère que Beaufort doit apporter une contribution, il est clairement établi que chaque projet fait l’objet d’une production particulière avec un producteur chois pour ses qualités de recherche de financement et de gestion. Pa s de danger. Au pire, l’un des projets sera reporté, voire simplement supprimé. Hors de question de mettre le village et les communes avoisinantes à contribution plus qu’elles ne peuvent.

 

A suivi une brève présentation de la société : Politique (culturelle) et technologies numériques : Accompagner des projets proches des habitants, micro-entreprises, tisser des réseaux, aider aux nouveaux usages performants, formation des fonctionnaires de collectivités et d’élus, et pré-production de projets d’artistes qui proposent leur imaginaire pour nourrir les tuyaux des technos.

 

Ainsi a suivi une brève présentation vidéo de la chorégraphie voltigée pleine de poésie de la Compagnie LES PASSAGERS, aller retour entre ciel et terre, le tout en présence de leur complice et ami Gilles RHODES et de TRANSE EXPRESS. Les 2 groupes ont su émerveiller le public avec tambours, violons et autre instruments aériens ou avec des danseurs acrobates. Un partenariat vient de naître entre TRANSE et Arts.Soft pour accueillir à la Gare à Coulisses les artistes soutenus par la petite société: Philippe RIOU et LES PASSAGERS, Svetlana PETROVA, l’artiste de la vision des guerres et du progrès Carlheinz RICHTER et l’homme de théâtre polyglotte multilingue et multiculturel Mike SENS. Certains artistes devraient être en résidence chez Gérald DRUBIGNY à Beaufort et chez Vincent et Myriam CROUSLE à la Cour de Crest. Arts.Soft aidera à la mise sur orbite du nouveau projet de spectacle d’YVAN de TRANSE, sur le thème  »Bleu Horizon », toujours en rapport avec la grande guerre.

 

Puis survint un son émanant de Saint-Pétersbourg, via SKYPE, satellite et fibre optique : la voix en direct de Svetlana PETROVA. Cette immense artiste du multimédia mondial a communiqué en Français, avec un action russe certes prononcé, mais d’une façon très simple et accessible avec le public présent au Temple. Sur fond d’images provenant d’un spectacle événementiel de très grande envergure à partir du Pont de la Trinité à Saint-Pétersbourg, sur lequel elle projette des images d’art contemporain folles de beauté et d’un spectacle images de ses chats (!), elle a répondu aux questions d’Yvon RASTETTER et Gérald DRUBIGNY relatives au projet qui nous concerne en Drôme : ‘Ville augmentée » avec dans escaladeurs danseurs et des images sur les murs du vieux Beaufort ou sur les grandes falaises au-dessus du ‘Moulin de la Pipe’ (idée ? des pré-producteurs).

 

Il convient de revenir sur les 2 protagonistes d’Arts.Soft.

Le premier, DRUBIGNY, est un ancien (fondateur) des DAC (directeurs d’action culturelle) des collectivités, et ancien diplomate culturel, baby boomer fasciné par les nouvelles technologies et les incluant dès le départ dans son rôle de conseil en action ‘culturelle comprenant le numérique’.

Il avait présenté dès le début de la soirée son ami RASTETTER, ingénieur de la téléphonie, spécialiste des stratégies informatique, technologique et numérique, fervent actif de l’open source (logiciel libre) qui permet à chacun d’intervenir dans l’évolution non propriétaire dans le numérique, Les deux refusent donc que tout soit sous la main-mise financière et de formatage culturel des grands américains Microsoft, Apple, Google, Tweeter, Amazon etc.

 

À l’inverse ils recherchent le collaboratif, acceptant l’idée qu’ils commettent parfois des fautes de communication. DRUBIGNY répète qu’il est picard, frontière belge, Hirson 9.000 habitants. Il fait sa carrière de DAC à Saint-Quentin dans l’Aisne. Non, il ne se sent aucunement ‘parisien’ donneur de leçons. Simplement il aime profondément la Drôme et la solidarité des gens qu’il perçoit dans tous ses nombreux contacts qui se déclinent en amitiés réelles. Il a choisi d’y vivre de plus en plus. Il rêve et espère vraiment travailler avec tous les acteurs sur le sujet ‘action culturelle politique et développement numérique du territoire dans une perspective de mieux être en Drôme’.

 

On aura compris que les 2 hommes sont des partenaires complémentaires qui rassemblent les meilleurs experts en production et diffusion, en accompagnement de projets, en numérisation et formation : YRF à Saint-Brieuc (Côtes d’Armor), Groupe EAC à Paris et sur le globe, Ruralitic/Éclats = Festival international de Théâtre de rue d’Aurillac (le plus important au monde), Circo Circolo aux Pays-Bas, LI YuanYuan Dragon en Chine, art contemporain de toutes disciplines : architecture, arts plastiques, installations, cinéma, vidéo, web art, littérature théâtrale, traduction simultanée au théâtre, arts de la rue multilingues et multiculturels.

 

Ils ont créé Arts.Soft, start-up innovante et créative, dont l’objectif est d’accompagner sur ce territoire toutes les institutions numériques Drômoises de haut-vol, collectivités, entreprises Très Petites ou Très Grandes, fablabs, chercheurs et industriels :

 

Pour mettre de ‘l’imaginaire’ d’artiste dans les ‘tuyaux’ techno…